secrets-de-la-guerre-froide

secrets-de-la-guerre-froide

Le bunker d’Erich Honecker

Grâce à notre ancien gérant des villas de Potsdam, Yves Baujard, qui a pris sa retraite à Berlin, de nombreuses informations nous parviennent sur ce que sont devenus, vingt ans après, les objectifs est-allemands et soviétiques que nous nous efforcions de reconnaître. Très sportif et fervent adepte de la course d’orientation, il a mis son point d’honneur à placer toutes les balises dans les anciennes zones interdites, un excellent prétexte en cas de contrôle car de nombreuses zones restaient encore interdites pour cause de non dépollution ou de dangers particuliers : risque d’effondrement de bâtiments en ruines ou inondation de bunkers souterrains etc.

 

 

le bunker d'Hoenecker.jpg

 

Entrée du Bunker

 

Le 13 décembre 1983, sur l’autoroute traversant la Zone d’Interdiction Permanente (ZIP) de Finow, notre équipage venant de Bernau et roulant vers le Nord avait été arrêté par les Vopos à hauteur du dernier échangeur avant l’aérodrome. Il s’agissait d’un barrage de police et non d’un blocage car tous les véhicules roulant dans notre sens étaient systématiquement stoppés. En face, nous venions de remarquer que la circulation était quasiment nulle, ce qui était inhabituel à cette heure de la matinée. Intrigués par ce qui se passait, nous prenions malgré tout notre mal en patience lorsqu’un petit convoi de véhicules civils, de grosses limousines Volvo, escortés de Vopos fit son apparition et passa devant nous à grande vitesse. Quelques minutes après, les policiers nous laissèrent repartir ainsi que les autres véhicules. Tout en reprenant sa route,  notre équipage en conclut que nous venions de voir passer le convoi présidentiel…

 

Le 2 août 2008, un article du journal Tagesspiegel  titre : « Là où la RDA aurait survécu ».  On y apprend que le Premier secrétaire du SED avait fait construire un abri souterrain antiatomique à 25 kilomètres au nord de Berlin à proximité de Prenden. Accompagné de 20 dirigeants du Parti et gardé par 400 soldats de la NVA, Erich Honecker y disposait d’une petite chambre de 15 m² à 21 mètres de profondeur. C’est de là qu’il aurait assuré le commandement de l’armée populaire à la tête du conseil national de défense (Nationaler Verteidigungsrat ou NVR) avec une autonomie totale de 15 jours. Le journal précisait qu’on pouvait le visiter jusqu’au 26 octobre mais qu’après, le bunker serait définitivement fermé et ses accès bétonnés.  A la fin de l’automne 2008, les visiteurs durent d’ailleurs se couvrir car, en l’absence de chauffage, il régnait dans les trois étages et les 170 pièces de ce labyrinthe une température de 12°. Mais il paraît que la température montait à 33° l’été lorsque le bunker était occupé et que la climatisation était indispensable.

 

La construction de l’abri (numéro de nomenclature 17/5001, nom de code « Perle ») commença en 1978 et se termina en 1983. On y coula 85.000 tonnes de béton armées par 10.000 tonnes d’acier pour assurer la survie de ses occupants si une charge nucléaire de 100 kilotonnes  détonait à moins de 500 mètres. Tous les jours, huit autobus remplis faisaient la navette entre Berlin et Prenden. La nuit, seule une équipe de garde y était maintenue. L’abri mesurait 49 mètres de large, 65 mètres de long et 24 mètres de haut.

 

On prétend qu’Erich Honecker n’y est venu qu’une seule fois, à la fin de l’année 1983, et qu’il n’y a séjourné que vingt minutes. La construction du bunker avait en tout cas coûté la somme de 144 millions de DDR-Mark…

Toujours est-il que l’inauguration a eu lieu officiellement le 13 décembre 1983. Aurait-il croisé notre VGL précisément ce jour-là ? C’est probable.

 

Patrick Manificat

 

le bunker d'Hoenecker 1.jpg

 

 

Sa localisation

 

 

le bunker d'Hoenecker 2.jpg

 

 

Actualisation: L'abri anti-atomique d'Erich Honecker, un des derniers dirigeants communistes de l'Allemagne de l'Est avant la chute du Mur de Berlin, s'ouvre aux touristes. Il était considéré comme le plus moderne des bunkers des pays communistes. (NDLR)

 

Liens:

 

 

http://www.france24.com/fr/20080802-bunker-dirigeants-lex-rda-souvre-public-histoire-allemagne

 

 

le bunker d'Hoenecker 3.jpg

 

Video: https://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/allemagne-la-ville-de-berlin-vient-dexhumer-le-bunker-dheinrich-honecker?id=1482873&station=a9e7621504c6959e35c3ecbe7f6bed0446cdf8da

 



04/08/2018
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 136 autres membres