secrets-de-la-guerre-froide

secrets-de-la-guerre-froide

Hommage au Major Paul BRUZZO

Une étoile de plus…dans « le ciel des  Missionnaires ».

 

 

20240328 Bruzzo.jpg

 

 

 

Oui depuis ce 27 mars 2024, une nouvelle étoile brille dans « le Ciel des Missionnaires ».

 

 

 

En cette si triste soirée de mars, Paul, notre Ami Paul est parti. Lui, mon compagnon de deux séjours à la MMFL, mon compagnon fidèle qui m’a permis de réussir le défi de créer, au sein de la DRM « une copie » de la MMFL, petit laboratoire de recherche humaine et technique  qui existe toujours sous un autre nom comme le décrit si bien le Général MANIFICAT dans son livre « Renseignement et Action » publié aux Editions H&C.

 

Paul y effectua d’ailleurs, dès le début de cette belle « Section », une périlleuse mission en Afrique où des balles le frôlèrent de très près.

 

Et comme j’étais fier qu’il me choisisse comme son parrain lorsque lui, l’Adjudant-Chef Paul BRUZZO fut fait Chevalier dans l’Ordre National  du Mérite.

 

 

 

« Paupaul » était la joie de vivre, que de blagues ne faisait-il pas, combien de fous rires a-t-il déclenchés…y compris dans le dos des Chefs de la  Mission…et du mien, y compris à RHCT quand je me faisais convoquer par des « grands Chefs » sollicitant quelques explications, heureusement tout se terminait bien…

 

 

 

A chaque rencontre « d’Anciens » tu y es présent et tu le seras toujours par la mémoire des uns et des autres avec les récits de tes exploits….

 

 

 

A la MMFL, Paul, ancien chef d’équipe du 13ème RDP (Régiment de Dragons Parachutistes) avant d’être affecté à la MMFL, nous apprenait sur le terrain des astuces de camouflage et de discrétion et…y compris dans les gestes de la vie quotidienne…..

 

 

 

Brillant observateur, sachant comme personne décompter un convoi et identifier le matériel « Terre », il a appris beaucoup aux jeunes observateurs. Il savait transformer en bonne humeur les mauvais moments.

 

 

 

Au bureau, il trouvait de nouveaux usages pour les « boîtes de chaussures » ou comment utiliser une « imprimante à chariot mobile » … Comment utiliser un arbre comme parking à vélos …. les anciens se souviendront de tout cela et de bien d’autres gags …

 

 

 

D’un caractère affirmé, il n’hésitait jamais, avec juste raison, à exposer son point de vue toujours avec un humour respectueux, désarmant ainsi son contradicteur.

 

 

 

Avec lui j’ai réalisé des missions aux quatre coins du monde et nous en retenions toujours les bons aspects et bons résultats. A la Mission j’étais heureux de partager avec lui des moments intenses et être en équipage avec lui était une certitude d’un travail bien fait, souvent frôlant les « limites » mais avec la marge de sécurité nécessaire.

 

 

 

Un « local » avec lui c’était 24h « non-stop », et peu d’activités de nos « amis Sov ou Est-Allemands » lui échappaient. Le scanner de la VGL, sur les fréquences Vopos et Stasi, crépitait mais il avait toujours le petit coup d’avance du braconnier. Que de moments de rires aussi quand avec les gardes-barrières il échangeait paquets de café et clin d’œil contre un silence sur notre présence.

 

 

 

En « local », au hasard des programmes, nous avons été désignés pour tester ensemble les premières sorties avec les JVN (Jumelles de Vision Nocturne). Que de bons moments, mais que de bosses et de bleus car ces JVN de première génération faisaient mal apprécier le relief des chaussées et l’état particulier de certaines routes de DDR….et Paul aimait conduire « assez » vite…ma boite crânienne en fut déformée  quelques semaines et selon lui la faute m’en revenait car le toit ouvrant était ... fermé …

 

 

 

Et je n’oublierai pas notre sortie Terre du 27 décembre 1983, car avec toi Paul nous l’évoquions souvent…ce fut notre sortie mixte avec notre cher camarade et ami Philippe MARIOTTI quelques mois avant qu’il ne soit tué par la Stasi. Et ce jour-là, beau succès puisque tu prenais, monté sur mes épaules les premières photos du nouveau canon Sov le « Perm-Gun » déployé à « Jannersdorf ». Vous deux étiez heureux de ce bon coup et pour le fêter, lors de notre passage  à la « Villa de Potsdam », vous entonnèrent des chants sur des airs grégoriens mais avec des paroles assez éloignées… et ceci à grande proximité des micros qui truffaient la « Villa ». Bien évidemment d’autres bruits accompagnaient ces chants…les anciens « missionnaires « comprendront »…mais les personnels du KGB et de la Stasi derrière leurs écouteurs, ont certainement passé des heures à tenter de déchiffrer.

 

 

 

De là- haut, Paul, tu seras toujours  présent avec nous et lors de la prochaine Assemblée Générale de notre belle Amicale, tu présideras…

 

 

 

                                                                                                          Jacques Suspène

 

                                                                                                   Président de l’AAMMFL

 



31/03/2024
31 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 298 autres membres